Un choix de politique culturelle en évolution


Le Département va consacrer un ambitieux chantier au musée historique de Villèle et en faire, tout en conservant son identité originelle, le musée d’histoire qui manque à La Réunion: le musée historique de Villèle, un musée de l’habitation et de l’esclavage.


Ce grand projet culturel préservera l’authenticité du site, tous ses bâtiments, toutes ses collections, il dotera le musée d’équipements nouveaux nécessaires à son développement culturel (exposition, accueil des publics…), économique et touristique (boutique, restauration…)
et au bon fonctionnement des services.


Il enrichira son offre culturelle autour des thèmes de l’habitation et de l’esclavage, proposera de nouveaux parcours de visite et de compréhension de cette période historique, offrira une meilleure lisibilité à chaque élément patrimonial, matériel et immatériel (maison, sucrerie, chapelle, paysages, légendes…) tout en organisant une cohérence de l’ensemble du domaine.


Le futur confortera son lien privilégié avec le quartier environnant (monde associatif, éducatif, économique…) tout en recherchant des connexions avec les lieux et sites culturels et naturels de la ville de Saint-Paul et de la Réunion évocateurs de la même époque. Son propos sera ainsi étroitement articulé avec celui du Lazaret de La Grande Chaloupe, lieu de mémoire dédié à l’histoire de l’engagisme, et avec celui de Stella Matutina qui traite de l’histoire de l’industrie sucrière.